Navigation mit Access Keys

close

Jean - sport et rencontres


  

«J’apprends à travailler ma concentration»

Il y a quelques années, Jean faisait partie d’une équipe de tchoukball. Mais le niveau de compétition requis l’a forcé à abandonner. Jean est en effet atteint de trisomie 21 et rencontre également quelques troubles cardiaques. Le garçon de 17 ans a cependant souhaité par-dessus tout continuer à exercer un sport, les activités physiques étant importantes pour son développement et son bien-être.

Il n'a pas hésité un seul instant


Dans le canton de Neuchâtel, et la région où habitent Jean et ses parents, l’offre sportive adaptée aux personnes avec handicap est restreinte. Trouver une activité adaptée pour Jean n’a pas été facile, jusqu’à ce qu’il apprenne l’existence des cours proposés par la section Val-de-Ruz de Procap, et ses moniteurs Bernadette Jordan et Didier Berruex. Sans ces cours, Jean aurait dû renoncer à pratiquer un sport, avec les conséquences que cela suppose sur sa santé. Il n’a donc pas hésité un seul instant, et a saisi cette opportunité. Depuis deux ans, il fréquente ces cours qui rythment sa semaine : «J’apprécie ces moments que je passe avec des gens qui m’entourent et qui m’aiment bien».

Le lundi, c’est au judo que se rend le jeune garçon. Il peut y travailler sa concentration et sa coordination. Les progrès qu’il effectue l’aident à gagner en confiance. Et le vendredi, Jean fréquente les leçons de natation que Bernadette a initiées, lors desquelles il progresse, étape par étape. Jean a d’ailleurs été le premier inscrit à cette activité proposée par la section Val-de-Ruz. La monitrice explique que ces cours sont adaptés aux participants : « chacun progresse ainsi selon ses capacités et à son propre rythme ». La moitié de ces 25 jeunes vit avec un handicap physique ou mental. Les autres ont besoin d’une approche adaptée, surtout en raison de leur peur de l’eau.

La satisfaction joue un rôle primordial


Pour les jeunes vivant avec un handicap, il est parfois difficile de trouver confiance en soi. La satisfaction liée aux activités sportives joue dans ce registre un rôle primordial. Grâce aux cours, aux tournois et au fait de progresser en équipe, les jeunes de la section Val-de-Ruz peuvent développer une certaine fierté. Jean peut ainsi entrevoir l’avenir avec optimisme. Il apprécie ces leçons qui représentent pour lui bien plus que des exercices physiques : «J’apprends à maîtriser ma force et à me concentrer. Pour moi c’est essentiel, notamment puisque je veux devenir menuisier». Les moniteurs sont eux aussi convaincus de l’apport du sport dans le quotidien des jeunes: « C’est beau de les voir évoluer et de constater tous les progrès qu’ils font», se réjouit Bernadette.

Donner maintenant

  

Procap Sport en quelques chiffres:

Environ: 

  • 30 groupes sportifs
  • 1550 membres
  • 110 offres
  • 260 participants aux camps sportifs
  • 360 responsables et accompagnateurs-trices