Navigation mit Access Keys

close

Brigitte - en vacances avec Procap


  

«J’aime montrer que ma vie vaut la peine d’être vécue.»

Pour Brigitte, partir en voyage est un événement exceptionnel et ses yeux s’illuminent quand elle parle de ses vacances avec Procap. Amusée, elle raconte qu’une vache est venue presser son museau humide sur son visage, ou se rappelle sa première baignade dans un lac : équipée de bouées, elle a pu flotter presque en apesanteur dans les eaux du lac de Brienz avec l’aide de ses accompagnantes. «C’était une sensation tellement agréable», se souvient-elle.

Brigitte est née avec trois mois d’avance, en 1970, une époque où les chances de survie des bébés prématurés étaient faibles. Les médecins ne lui ont pas donné l’oxygène dont elle avait besoin et plusieurs heures se sont écoulées avant qu’ils comprennent que cette toute petite fille avait une immense rage de vivre et devait être placée en couveuse.

  

Après une longue hospitalisation, Brigitte est enfin rentrée chez elle, entourée de tout l’amour de sa mère. Mais la paralysie cérébrale causée par la naissance prématurée et l’insuffisance des premiers soins ont fait de leur vie à toutes les deux un combat quotidien. «Ma mère a toujours soulevé des montagnes pour moi», explique Brigitte. «Sans elle, je ne serais pas là aujourd’hui.»

  

Son sens aiguisé de l’humour aide Brigitte à affronter chaque nouvelle journée, en riant beaucoup – y compris d’elle-même. «J’aime montrer aux autres que ma vie vaut la peine d’être vécue. Je ne me suis jamais cachée.»

Les mouvements incontrôlés de ses muscles, les douleurs et le fauteuil roulant ne lui rendent pourtant pas la vie facile. Depuis plusieurs années, Brigitte vit et travaille dans un foyer à Lucerne, et un jour elle a eu envie de partir en vacances sans les personnes qui assurent normalement sa prise en charge.

En surfant sur internet, elle a trouvé les offres de l’agence de voyages spécialisée de Procap, a commandé la documentation et s’est inscrite à un voyage de groupe accompagné dans l’Oberland bernois.

  

Partir régulièrement en vacances avec Procap

Depuis, elle passe chaque année une semaine de vacances riche en événements avec Procap, assurée de recevoir le soutien dont elle a besoin. «Je fais tout ce que je peux moi-même, mais mon corps est imprévisible donc je suis plus tranquille si je peux demander de l’aide.» Ces voyages de groupe lui offrent les contacts sociaux dont elle a besoin. Certains liens perdurent après les vacances, d’autres viennent s’y ajouter.

  

Votre aide est nécessaire

Pour continuer d’adoucir la vie de personnes comme Brigitte grâce à ce projet ou à d’autres, nous sollicitons votre soutien. Votre don permet aux personnes avec handicap de réaliser leurs rêves de vacances. Du fond du cœur, merci!

  
  

Avec 50 francs, vous financez une journée de loisirs, repas compris, pour une personne et son accompagnant-e.

Donner maintenant

  

Avec 80 francs, vous permettez d’organiser une excursion d’une journée pendant les vacances.

Donner maintenant

  

Avec 120 francs, vous financez un jour de vacances entier, avec une prise en charge individuelle.

Donner maintenant