Navigation mit Access Keys

close

Randonnées sans obstacles

  

En Suisse, chaque journée offre une nouvelle occasion de randonnée, particulièrement à la fin de l’été et au début de l’automne. Deux saisons idéales pour profiter des magnifiques paysages de lacs et de montagnes.

Depuis 2013, les personnes avec handicap peuvent elles aussi s’adonner plus aisément à ce sport national grâce aux chemins de randonnée sans obstacles de Suisse-Mobile. Développé en collaboration avec Mobility International Suisse, le projet a été confié à Procap Suisse début 2019.

Le site internet propose 74 chemins avec différents degrés de difficulté (facile, moyen et difficile). Les parcours dits «difficiles» sont par exemple composés d’un revêtement de gravier, de grosses pierres ou de fortes inclinaisons. La description du parcours livre en plus des informations détaillées pour éviter les mauvaises surprises comme des escaliers.

  
«Tous les itinéraires sont beaux à leur manière.»

Silvia Knaus: «Tous les itinéraires sont beaux à leur manière.»

  

Silvia Knaus, grande adepte de voyages en fauteuil roulant, est de la partie depuis le début. Il y a quelques années, elle avait déjà parcouru près de la moitié du globe et a accepté avec grand enthousiasme la proposition des organisateurs de SuisseMobile de tester les chemins de randonnée. Elle a essayé la moitié d’entre eux depuis, et c’est encore loin de lui suffire. «Je serais incapable de dire le chemin que je préfère. Ils sont tous beaux à leur manière.»

Ce qui compte pour elle, c’est d’être à l’extérieur, de bouger et de chaque fois s’émerveiller face aux superbes panoramas de Suisse.

  

Elle a effectué ces randonnées «tests» avec un civiliste, en charge des photos et de la liste de contrôle. Ses commentaires ont ensuite servi à rédiger les descriptions. «Il est facile de planifier avec le site internet, car en plus des descriptions, il propose aussi des photos, par exemple des toilettes publiques en chemin.» Un aspect important selon Silvia Knaus, qui y voit encore un considérable potentiel d’amélioration.

  

Mais cela ne la dissuade pas de déjà se préparer à la prochaine randonnée. Son conseil? «Ne pas toujours tout planifier et organiser à l’avance, mais se lancer spontanément.» Mais aussi: «Toujours se rendre sur place en transports publics, car le voyage commence déjà dans le bus ou le train.» Selon elle, les échanges qui y naissent avec les autres adeptes de randonnées font partie des plus beaux moments de l’aventure.