Navigation mit Access Keys

close

Dernières News

  

Le stationnement des personnes à mobilité réduite ne sera pas simplifié

Les personnes à mobilité réduite auront toujours autant de difficultés à se parquer. En effet, le Conseil des Etats n’a malheureusement pas répondu à l’appel lancé depuis des années par Procap, en faveur d’une solution simple et nationale pour les personnes munies d’une « Carte de stationnement pour personnes handicapées ». Procap va donc s’engager au niveau cantonal.

[Translate to 3 Francais:] Rollstuhlfahrer steigt in Auto ein

L’association pour personnes avec handicap Procap déplore le rejet par le Conseil des Etats de la motion de la conseillère nationale Barbara Gysi (PS/SG). Le Conseil national avait pourtant approuvé la motion en septembre 2015. L’intervention demandait que les personnes à mobilité réduite puissent stationner gratuitement dans toute la Suisse. « La mise en œuvre de la motion aurait considérablement facilité le quotidien des personnes à mobilité réduite », explique Marie-Thérèse Weber-Gobet, responsable Politique sociale chez Procap Suisse. La solution fédéraliste proposée actuellement n’est en effet pas adaptée.

Une solution irréalisable
Depuis 2012, les personnes à mobilité réduite sont certes autorisées à se parquer sans limite de temps sur les places de parc publiques, et trois heures au plus aux endroits marqués d’une interdiction de stationnement, mais la question de la taxe de stationnement n’a pas été réglée. Celle-ci relève du ressort des cantons, dont certains ont délégué la compétence aux communes. Dans la pratique, des règles extrêmement diverses compliquent ainsi inutilement la vie des personnes à mobilité réduite. « Aujourd’hui, les personnes avec handicap sont obligées de se démener pour savoir si elles doivent ou non payer leur place de stationnement », poursuit Marie-Thérèse Weber-Gobet. Souvent, les informations ne sont pas non plus fournies en ligne, ce qui oblige ces personnes à aller se renseigner auprès de chaque commune.

Acquérir un ticket est fréquemment une mission impossible pour les personnes à mobilité réduite. « Souvent, les distributeurs de tickets ne sont pas accessibles, parce qu’ils sont placés trop en hauteur, par exemple », critique Marie-Thérèse Weber-Gobet. La solution actuelle oblige par ailleurs les personnes concernées à retourner parfois toutes les heures à l’endroit où elles sont parquées pour remettre de l’argent dans le parcmètre. Cela n’a pas de sens : compte tenu de leur handicap, la plupart d’entre elles ne sont pas en mesure de faire ces pénibles allées et venues.

Procap en appelle désormais aux cantons
L’argument fondé sur la compétence des cantons ou des communes a été particulièrement déterminant dans la décision du Conseil des Etats de rejeter la motion. Procap Suisse va donc s’engager au niveau cantonal pour que les personnes munies d’une « Carte de stationnement pour personnes handicapées » soient dispensées de la taxe de stationnement.

Lien vers la motion de Barbara Gysi


Pour toute question
Marie-Thérèse Weber-Gobet, Responsable du secteur Politique sociale Procap Suisse: weber-gobetnot shown@procapto make life hard for spam bots.ch.

 

 

 

 

→ retour