Navigation mit Access Keys

close

Dernières News

  
30.01.2018 | Top News, Construction, Politique

Améliorations nécessaires dans les trains Dosto

Le 29 janvier, Inclusion Handicap a déposé un recours contre l’autorisation provisoire d’exploiter les trains à deux étages Dosto. Un test effectué en décembre dernier montre en effet des obstacles à l’accessibilité de ces véhicules. La faîtière des organisations handicap en a décelé une quinzaine.

[Translate to 3 Francais:] Neuer Doppelstockzug

En décembre, Inclusion Handicap (IH) a testé les nouveaux trains à deux étages avec une délégation de représentants de commissions spécialisées dans l'accessibilité. Ces experts ont décelé une quinzaine de défauts. Dans son communiqué de presse, Inclusion Handicap énumère les problèmes suivants:

  • Les passagers en fauteuil roulant ne peuvent pas descendre du train par eux-mêmes, car l'inclinaison vers le haut par rapport au quai est trop élevée. IH sollicite le rehaussement du plancher dans la zone d'accès aux trains.
  • Les mains courantes des escaliers vers la zone d'accès aux trains ne sont pas assez longues. Inclusion Handicap demande qu'elles soient installées jusqu'à la porte, afin d'éviter un problème de sécurité, notamment pour les passagers malvoyants.
  • En raison de leur positionnement, les boutons d'ouverture des portes du train ne peuvent pas du tout être atteints par les personnes en fauteuil roulant. Les boutons extérieurs doivent d'une part être marqués avec un champ de contraste, d'autre part être dotés d'un signal acoustique, afin qu'ils puissent être aussi utilisés par les personnes malvoyantes.
  • Se déplacer dans le train est difficile car l'étage supérieur n'est pas plat. des marquages doivent par conséquent être effectués pour réduire le risque de trébucher.
  • En divers endroits, les conditions d'éclairage provoquent des éblouissements extrêmes. IH requiert que des mesures soient prises pour réduire les reflets. Cela concerne par exemple les moniteurs affichant les horaires, qui sont essentiels pour les voyageurs malentendants.

En novembre de l'année dernière, l'Office fédéral des transports a délivré aux CFF une autorisation d'exploitation temporaire d'un an pour tester les véhicules. Inclusion Handicap a déposé un recours au Tribunal administratif fédéral contre ce permis d'exploitation. IH ne veut pas empêcher le fonctionnement du test, mais veut s'assurer que les adaptations nécessaires soient apportées immédiatement, avant que la construction des trains ne soit terminée. 

Pour lire le communiqué de presse de Inclusion Handicap

→ retour